Немного о парижском арго

L’argot parisien expliqué aux jeunes

L’argot parisien plus précisément ou « langue verte » pour Alfred Delveau est un vestige du passé qu’il ne faut pas négliger. Oublier cette forme d’expression serait faire mourir le Paris de nos grands-parents et les répliques légendaires de Jean-Pierre Léaud dans « Les 400 coups ». Alors pour continuer à perpétuer des mots perdus dans les années 70, voici une petite sélection d’expressions d’argot parisien (et leur définition) à utiliser sans modération pour se la raconter devant les copains :

« Tu entonnes sec ! » : tu bois beaucoup
« Acré ! » : Silence !
« Regarde moi cette roulante mal garée » : regarde cette voiture mal garée
« Y’a trèpe » : y’a foule
« Tu viens becqueter » : tu viens manger
« Avoir la gueule en coin de rue » : se dit de quelqu’un qui a un visage froid et désagréable
« Avoir un cheveu sur son potage » : avoir du chagrin
« Bande-à-l’aise » : se dit d’une personne je-m’en-foutiste